Laboratoires

LA RECHERCHE FRANÇAISE

Un chercheur est un expert dans son domaine : il a suivi 5 années d’études dans un domaine scientifique, suivi d’une thèse d’une durée de 3 ans sur un sujet bien précis. Après cela il a effectué un ou plusieurs post-doctorats, c’est-à-dire des CDD de 1 à 2 ans dans les meilleurs laboratoires français sur un sujet de recherche pour obtenir un poste de chercheur ou d’enseignant-chercheur. Il est donc hautement qualifié dans son domaine d’expertise. En contrepartie il est moins polyvalent qu’un ingénieur habitué à travailler sur différents sujets d’études régulièrement.

Le but premier de la recherche est de faire progresser la science et de développer des technologies. Cependant, pour les chercheurs l’objectif est surtout de publier des articles scientifiques dans les revues les plus renommées. C’est un gage de visibilité car ces revues sont réputées et suivies à l’international par l’ensemble de la communauté scientifique.

On compte actuellement 575 800 personnes participant à une activité de recherche en France (chercheurs et personnel de soutien), soit 417 100 équivalents temps plein (E.T.P.).  Dans cet ensemble on compte 266 000 chercheurs (E.T.P.) travaillant en France.

Au sein même de la recherche publique il existe plusieurs activités :

  • La recherche fondamentale : il s’agit de la recherche sur la compréhension et l’explication de phénomènes physiques, mais qui n’a pas pour but de développer de nouvelles technologies ou d’innovation qui puisse être utilisée rapidement pour une application industrielle.
  • La recherche appliquée : il s’agit de développer une technologie en utilisant les connaissances acquises grâce à la recherche fondamentale. Elle peut déboucher sur un brevet et donc des royalties ainsi qu’une meilleure réputation pour le laboratoire.
  • La prestation de recherche : il s’agit là de répondre directement aux besoins d’une entreprise, en effectuant des travaux de R&D pour cette entreprise. La prestation n’est pas considérée comme de la recherche pure par les chercheurs et n’est que peu valorisante.

Pendant longtemps, les chercheurs ont perçu les entreprises comme des ennemis de la recherche qui les contraignaient à des résultats forcés et les éloignaient d’une recherche plus fondamentale. Maintenant, la majorité des chercheurs est consciente de l’importance de la collaboration avec les entreprises afin d’obtenir des financements. En effet, les financements publics émis par l’état ont été réduits, ce qui force les laboratoires à chercher des financements auprès de l’industrie pour compenser. Suite à ce rapprochement les chercheurs apprécient de plus en plus cette collaboration avec le monde industriel qui peut apporter un point de vue différent sur leurs travaux. Les publications de recherche ayant des liens industriels sont donc plus valorisées.

Les TRL forment une échelle d’évaluation du degré de maturité atteint par une technologie. Cette échelle a été imaginée par la Nasa en vue de gérer le risque technologique de ses programmes. Initialement constituée de sept niveaux, elle en comporte neuf depuis 1995.

Les laboratoires, avec lesquels nous travaillons, sont des laboratoires de recherche appliquée et travaillent donc entre les niveaux TRL 2 et 5.

niveaux-TRL-recherche-appliquée
Les niveaux TRL

30

Laboratoires partenaires

5

Fablabs partenaires

2500

Chercheurs

SOYONS PARTENAIRES

Vous êtes un laboratoire de recherche appliqué. Vous avez simplement à cœur de développer et promouvoir l’Innovation et la Recherche au sein des TPE et PME. N’hésitez pas à nous contacter afin que nous puissions faire connaissance et envisager un partenariat pour proposer une offre commune et à haute valeur ajoutée pour nos clients.